Les fêtes traditionnelles du Vietnam

Entre culture et spiritualité

Dans un pays aux traditions séculaires, de nombreuses fêtes se succèdent dans la vie des habitants. Spirituel ou culturel, leur développement suit toujours l’histoire et la tradition des peuples. Ensemble, parcourons quelques-unes des fêtes traditionnelles du calendrier vietnamien.

Le Tet Nguyen Dan

C’est sans doute la fête traditionnelle vietnamienne la plus populaire. Elle marque le passage du nouvel an lunaire. Symbolisée par la fleur de pêche, elle représente le renouveau universel en matérialisant la fin d’un cycle de la nature.

Le Têt Trung Thu

Normalement dédiée aux enfants qui paradent avec des lanternes, la fête de la mi-automne séduit tout autant les parents. Elle est particulièrement colorée et attractive tant pour les autochtones que pour les allochtones.

Cérémonie de culte des Rois Hung

Cette cérémonie met en valeur la conscience de l’histoire nationale du peuple vietnamien et du respect qu’il éprouve envers ses ancêtres. Cette festivité est donc un moyen de valoriser le lien affectif existant entre les citoyens au travers des cellules familiales, des villages et de l’esprit national. Devenue un véritable principe moral, la solidarité entre les diverses communautés se rallie au symbole national représenté par la cérémonie de culte des Rois Hung.

La fête est aujourd’hui un véritable élan populaire où se succèdent des concours de sports ainsi que des chants et des danses aux couleurs du folklore national. Les cérémonies se terminent par un véritable défilé. Une occasion unique pour les touristes de découvrir la ferveur populaire des Vietnamiens.

Le festival de Lim

Dans le village éponyme, le festival est l’occasion d’un grand rassemblement d’actrices et d’acteurs vêtus de costumes traditionnels. Ils s’affrontent, symboliquement, dans une compétition de chants folkloriques. Ce festival est très populaire et comporte, aujourd’hui, des jeux traditionnels.

La fête de la pagode des Parfums

Érigée à 70 km environ d’Hanoï, la pagode des Parfums, de son vrai nom la pagode Huong, est véritablement prise d’assaut à partir du 15e jour du 1e mois lunaire. Les pèlerins et les touristes se massent pour pénétrer dans les pagodes, les temples et les cavernes. L’intérêt cependant ne réside pas uniquement dans les constructions humaines, mais également dans les paysages féeriques de la région. Le festival de la pagode des Parfums se déroule officiellement le 15e jour du 2e mois lunaire.

Les combats de buffles de Do Son

Véritablement typiques, ces combats ont fait la célébrité de Do Son, à Haiphong. Contrairement à la corrida qui implique la présence des hommes lors des affrontements, les combats de buffles se terminent lorsqu’un des animaux prend la fuite. Le vainqueur est porté en triomphe, mais il n’échappe pas, non plus, au sacrifice. La viande récoltée sur les buffles est distribuée aux spectateurs en signe de bonheur. La festivité s’accompagne de danses, de musique et de chants.

Cérémonie de Vu Lan

Cette cérémonie se déroule généralement aux alentours de la mi-juillet. C’est une fête familiale où l’on prie pour ses ancêtres et où l’on prépare un repas copieux. Selon les croyances du pays, c’est à ce moment que les âmes des morts sont autorisées à revenir dans le monde des vivants.

Cette tradition est également propice pour faire des offrandes aux âmes qui n’avaient pas de proches et pas de famille.

Il existe, bien entendu, de nombreuses autres manifestations folkloriques ou culturelles au Vietnam. De par leur singularité, elles méritent toutes un détour.

Laissez un commentaire